Retour

Une nouvelle forme d’engagement sociétal de la part des enseignes

Epargne solidaire | 04/08/2017

A l’heure où les entreprises sont de plus en plus réglementées en France, particulièrement en matière de RSE (Responsabilité Sociétal des Entreprises), un nouveau concept est désormais visible : l’arrondi. Et il faut dire que celui-ci plaît autant aux enseignes qu’aux consommateurs français. Le principe de l’arrondi est simple : « L’ARRONDI solidaire, première solution de don participatif embarquée dans le quotidien des Français est un dispositif innovant de générosité qui offre la possibilité aux Français de faire des micro-dons de manière simple et spontanée à partir des actes de la vie courante. » (Source : Qu’est-ce que l’ARRONDI ?, https://www.microdon.org/larrondi, microDON)
Depuis deux ans, ce principe est apparu sous sa forme la plus connue : le micro-don en caisse, ou arrondi en caisse. De ce fait, le client a le choix d’« arrondir le montant des achats à l’euro supérieur pour donner la différence à des associations » (Source : Le micro-don progresse grâce à l’engagement des enseignes, 18/07/17, Social Mag)
Ainsi, cette idée pourrait bien s’appliquer à de nombreuses autres utilisations. Cependant, des questions subsistent : qui perçoit la contribution des donateurs ? Quelles retombées sont d’ores et déjà visibles via le micro-don ?

Le micro-don en caisse se développe en France

Le concept est donc très facile pour des clients socialement solidaires. En effet, à l’instant où le client est en caisse et paie ses achats, il reçoit la proposition d’arrondir ou non son montant. Cette proposition peut être faite par « l’agent de caisse ou le terminal de paiement électronique ». Si bien qu’une fois cette proposition acceptée, ce don participatif, seulement de quelques centimes, est aussitôt enregistré. Ensuite, l’enseigne reverse, dans sa totalité, le don à des associations partenaires. Il s’agit donc d’un don pouvant être considéré comme inutile mais qui, mis bout à bout, peut représenter un réel impact. La preuve …

Un arrondi toutes les 2 secondes en France !

Depuis deux ans, la démarche de l’arrondi est de plus en plus présente. Son objectif ? « Fédérer clients et collaborateurs autour de projets porteurs de sens et de vos valeurs. Proposer à vos clients de faire un micro-don en caisse au profit d’une association soutenue par votre magasin. 100% de ce don volontaire est reversé à l’association. » (Source : Le micro-don en caisse, levier d’engagement client, https://www.microdon.org/don-en-caisse, microDON)
Le 20 Juin 2017, microDON dévoilait ses premiers chiffres : pour l’année de 2016, le premier bilan est positif. Cette solution de don participatif novatrice a fourni 3 282 506 micro-dons en 2016 représentant 759 460 €.
Mais cela ne fait que commencer ! L’année 2017 semble d’ores et déjà devenir l’année de la confirmation. Effectivement, 2017 pourraient être une année charnière : les premiers chiffres disponibles laissent entendre que 606 324,49 € ont actuellement été collectés, soit 3 491 870 micro-dons en caisse réalisés. Une importante accélération du micro-don en caisse est donc en marche pour ce premier semestre. microDON estime d’ailleurs que cela représenterait un arrondi toutes les deux secondes en France ! C’est pourquoi, l’étude de ces chiffres nous prédit « une augmentation de 157% du montant des dons et de 380% du nombre de dons, par rapport à 2016 ». (Source : Les Français et la générosité en caisse – microDON dévoile son classement des régions, microDON, 20/06/2017)

Un concept qui s’intègre dans les politiques RSE des entreprises

Aujourd’hui, le micro-don en caisse est disponible chez 14 grandes enseignes partenaires, soit quelques 2100 magasins en France. Cela profite à de nombreuses associations au nombre de 135 en 2016.
Ainsi, le micro-don engendre une meilleure visibilité pour les entreprises sur leur pan RSE. Les enseignes participantes peuvent dans ce sens « démultiplier leur impact social auprès des associations, de fédérer leurs équipes autour d’un projet commun, mais également de proposer une expérience client unique en donnant du sens à travers un acte d’achat. »
Pour ne citer que celles-ci, vous avez désormais la chance de retrouver le concept au sein d’enseignes telles que : Franprix, Nature & Découvertes, Jules, Bonobo Jeans, Sephora, Naturalia, Bréal ou bien Maisons du Monde. (Source : Les Français et la générosité en caisse – microDON dévoile son classement des régions, microDON, 20/06/2017)

Ile de France : porte-drapeau du micro-don

Via son communiqué de presse, microDON a présenté les tendances au niveau de la métropole. Ainsi, la première cartographie du micro-don en caisse, depuis son lancement en fin d’année 2013 jusqu’au 1er Juin 2017, dévoile différents critères entre nombre de dons, montants des dons et taux de participation. Découvrez ci-dessous un résumé du top 5 des régions concernant le nombre de dons et les montants collectés :

Cependant, il faut évidemment justifier ce top 5 de par la taille des régions présentes : elles sont les plus importantes en termes de population. C’est pourquoi, microDON nous fournit également la cartographie des taux de participation. Cela permet de mettre en avant l’engagement de certaines régions. De sorte que la Nouvelle Aquitaine et la Normandie peuvent se vanter d’atteindre un taux de 29% de participation. Par opposition, l’Ile-de-France n’est seulement qu’à 12%.

Source : Les Français et la générosité en caisse – microDON dévoile son classement des régions, microDON, 20/06/2017

 

Si le micro-don reste principalement mis en place dans les caisses des magasins, comme étudié précédemment dans cet article, il peut être appliqué à d’autres formes de transaction tel que le micro-don sur salaire :
« Proposer aux salariés qui le souhaitent de soutenir l’association de leur choix en réalisant chaque mois un don sur leur net à payer. L’employeur, en co-solidarité, peut doubler le montant. 100% du don sur salaire est reversé. ». (Source : Le micro-don sur salaire, levier de mobilisation solidaire, https://www.microdon.org/don-sur-salaire, microDON). L’influence du micro-don et plus précisément de l’arrondi est donc grandissante et devrait toucher de plus en plus de transactions : par la suite, il ne serait pas étonnant de voir d’autres applications apparaître.

Novafi aime soutenir et promouvoir ce type d’initiatives qui promeut une vision solidaire en France. Pour en savoir plus, retrouvez notre onglet lié à l’épargne solidaire.

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.