Retour

SIDI: un investisseur social au bilan encourageant

Epargne solidaire | 25/10/2016

La SIDI (Solidarité Internationale pour le Développement et l’Investissement) fut créé en 1983 par le CCFD-Terre Solidaire pour contribuer à la consolidation d’activités économiques initiées par des populations défavorisées dans les pays du Sud et de l’Est. L’investisseur social, SIDI, a pour vocation de faire de la finance un outil au service des populations vulnérables en passant par le soutien d’acteurs du développement économique local (institution de microfinance, organisations de producteurs et entreprises agricoles rurales, institutions de refinancement, structures d’appui à la finance communautaire).

La SIDI, grâce au soutien financier et au dévouement de ses actionnaires, peut garantir un engagement à long terme à ses associations. Ainsi, elle peut s’assurer de la bonne gestion des institutions qu’elle subventionne et permettre leur consolidation.

Ses actions à travers le monde sont reconnues en France, ce qui lui vaut une agrégation en tant qu’Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale par l’Etat.

Bilan de l’année 2015

Le bilan social recense les différentes réalisations de la SIDI au cours de l’année 2015, mais aussi, la manière dont elle répond à ses objectifs stratégiques.

Ciblage des populations peu desservies en service financier et renforcement de l’accompagnement en milieu rural

La SIDI ambitionne de faciliter l’accès aux services financiers en zones rurales et de contribuer au développement de la filière agricole.

Accompagnement en milieu rural

Le milieu rural souffre d’un sous-investissement  à la fois technique et surtout financier. La SIDI décide alors d’intervenir prioritairement dans les zones peu desservies en services financiers et consacre une partie de ses ressources à l’appui aux producteurs afin de développer la filière agricole.  Depuis plusieurs années, la SIDI sélectionne des partenaires intervenant dans les milieux ruraux – 60% du portefeuille de la SIDI sont consacrés au financement rural.

Le soutien aux chaînes de valeur agricoles a permis de promouvoir la transition écologique et sociale en milieu rural. La SIDI a encouragé des initiatives de Transition Écologique et Sociale en aidant les acteurs locaux à faire évoluer leurs systèmes productifs agricoles vers de nouvelles pratiques capables d’atténuer voire prévenir les effets du changement climatique, et plus largement de contribuer à la sauvegarde de l’environnement. Le soutien de la SIDI aux chaînes de valeur agricole est estimé à 1,9 million d’euros.

Renforcement des services financiers en milieu rural

Par ailleurs, pour assurer l’accès aux services financiers dans les zones peu desservies, la SIDI souhaite identifier de nouveaux partenariats.  Dans son plan stratégique 2013-2016, la SIDI prévoit une évolution de ses partenariats qui conduirait à la sortie des partenaires matures de son portefeuille et à l’introduction de nouvelles IMF (institutions de microfinance) en consolidation. Cela souligne la capacité de la SIDI à accompagner efficacement ses partenaires et les rendre autonome. Elle a aussi intensifié son travail en direction d’institutions de refinancement locales. En 2015, 1,8 millions d’euros sont octroyés à des institutions de refinancement. Pour exemple, la coopérative péruvienne FORTALECER qui appuie 43 IMF et coopératives locales membres a bénéficié de 100 000 euros supplémentaires.

Toutefois, dans certaines zones, la microfinance ne peut se développer en raison de coûts de transactions et de risques trop élevés. Par conséquent, pour leur permettre d’avoir accès à un financement pour la réalisation de leurs projets, la SIDI promeut la constitution de groupes solidaires d’épargne-crédit permettant à leurs membres de mobiliser des ressources locales pour le financement de leurs projets, de s’entraider et de s’initier à la culture de l’épargne et du crédit. 7175 groupes ont alors bénéficié de l’appui de la SIDI en 2015 dont l’ASIENA au Burkina Faso qui a bénéficié d’un prêt de 381 123 euros ou TITEM ( Madagascar) qui a bénéficié d’une garantie de 220 538 euros.

L’investissement solidaire et patient

La SIDI privilégie le partenariat à long terme afin de suivre l’impact de son investissement et s’assurer de la viabilité et de la bonne gestion des institutions qu’elle soutient. Logiquement la durée moyenne du partenariat financier est de 7 ans. La structure de son capital patient – les investisseurs ne reçoivent pas de dividendes – lui permet une flexibilité dans les montants alloués, dans la durée de l’investissement ainsi que dans les garanties sollicitées.

La SIDI finance par ailleurs des institutions peu rentables sur le moyen terme ou intervenant dans des zones de crise grâce au partage de risques, assumé par les actionnaires. Cette priorité donnée aux partenaires dans les zones fragiles a aidé l’institution de microfinance malienne SORO YIRIWASO, spécialisée dans le financement agricole, de résister à la crise de 2012. Cette décision de supporter des institutions intervenant dans des zones instables ou peu rentables à moyen terme, se traduit par un portefeuille à risque à 90 jours de 13,52%, dont plus de la moitié concernent les partenaires œuvrant en zone de crise.

Par ailleurs, afin de parvenir à accompagner ses partenaires efficacement, la SIDI adapte son offre de services et son volume d’accompagnement aux contextes locaux, afin de les satisfaire de manière individualisée. Elle privilégie une relation de confiance avec ses partenaires afin d’accompagner la professionnalisation dans le respect des objectifs sociaux. Pour y arriver, 2560 jours ont été dédiés aux partenaires en 2015. Ce temps dédié aux partenaires a  permis aux institutions de bénéficier d’un accompagnement personnalisé, d’aide pour la gestion de crise, de conseils pour assurer une bonne gouvernance.

L’accompagnement personnalisé de la SIDI a permis une croissance de 10% des fonds propres consolidés des partenaires. 50% des partenaires se retrouvent ainsi avec un résultat positif en 2015. La viabilité financière et sociale des partenaires de la SIDI est le résultat de moyens stratégiques mis en place pour les accompagner et de la promotion de moyens de gestion utiles pour le bon fonctionnement de l’institution.

La SIDI compte désormais 103 partenaires dont 4 fonds continentaux. La valeur de l’investissement en 2015 est de 18,6 millions d’euros, avec 4 109 000 bénéficiaires. Le financement de la SIDI a permis la réalisation de plusieurs projets . Preuve de l’efficacité de son action, l’entreprise sociale Nutrizaza, partenaire de la SIDI, a remporté le prix de l’entrepreneuriat dans les pays en voie de développement  des Grands Prix de la Finance Solidaire 2015 organisés par Le Monde et Finansol, ou encore, le Crédit Rural de Guinée est lauréat du 6ème Prix Européen de la Microfinance.


Retrouvez l’interview de la SIDI concernant l’utilisation des fonds provenant de ses actions non cotées

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.