Retour

Placements collectifs gérés non seulement selon des critères de performance économique mais aussi selon des critères extra-financiers : environnemental, social et de gouvernance.

Ces placements sont désignés par l’abréviation ISR : investissement socialement responsable (ISR).

Participez au financement de projets économiques, sociaux, environnementaux, culturels ou régionaux qui vous tiennent à cœur, sous forme de don, de prêt ou d’investissement en action.

Votre épargne finance l'économie solidaire : des entreprises et associations conciliant performance économique et forte utilité sociale ou environnementale.

Qui sommes nous

Novafi a pour vocation de devenir le portail web de référence sur la nouvelle finance. Notre objectif est d’aider les épargnants qui souhaitent donner du sens à leur épargne. Il est aujourd’hui possible de connaitre précisément la destination de son épargne et de choisir d’investir « utilement ».

Tout en faisant fructifier vos économies, vous pouvez décider de soutenir l’emploi dans votre région, des projets de développement durable, l’accès au logement, à la santé, à la culture, etc… Les domaines sur lesquels votre épargne peut avoir un impact positif sont fort nombreux et très variés. Les structures proposant ces produits d’épargne sont tout aussi nombreuses : sociétés de gestion, banques, assurances, plateformes de crowdfunding, entreprises et associations solidaires. Face à une telle multitude d’initiatives, il est difficile de s’y retrouver.

C’est pourquoi nous avons voulu développer un outil qui permette d’y voir plus clair, pour vous aider à identifier les produits d’épargne qui correspondent aux thématiques que vous souhaitez soutenir. Pour cela nous avons « cartographié » pour vous cette nouvelle finance.

Une nouvelle finance, pourquoi ?

Cette nouvelle finance telle que Novafi la perçoit est une finance qui remet l’homme et son environnement au centre de ses préoccupations. Elle retrouve son rôle originel qui est de financer l’économie réelle. Cette nouvelle finance se distingue aussi par une transparence permettant aux épargnants/investisseurs de connaître précisément l’utilisation de leur argent.

A l’ère des marchés globalisés, arbitrés par de puissants algorithmes, saturés de complexes produits dérivés, l’individu épargnant n’a plus d’autre ressource que de s’en remettre aveuglément à quelques gestionnaires censés en maîtriser les rouages ce qui, avouons le, est souvent loin d’être le cas, tant la sophistication et l’automatisation sont devenus la règle. Hélas, cette automatisation n’est pas synonyme de transparence. Les particuliers assistent impuissants à tous les excès d’une finance schizophrène alimentée aussi bien dans ses hausses que dans ses chutes, parfois spectaculaires, par des machines virtuelles (high frequency trading), jonglant avec des produits dérivés d’une complexité échappant même parfois à ses créateurs.

La finance est devenue tellement complexe, volatile et opaque qu’il est devenu très difficile de savoir avec précision ce que contiennent les produits financiers proposés aux épargnants.

Toutes ces dérives ont engendré la pire crise financière depuis la Grande Dépression de 1929. On pourrait croire que des leçons ont été tirées de cette crise. Pourtant, peut-on vraiment dire que les choses ont changé ? Savons-nous vraiment ce qui est fait de notre argent ?  Est-il normal que des milliards d’euros soient encore investis dans des industries d’armement ou extrêmement polluantes à l’insu des épargnants ? Ceux-ci peuvent même, sans en avoir conscience, financer des activités qu’il souhaite combattre (nucléaire, OGM…).  

C’est parce que les réponses à ces questions ne sont pas satisfaisantes que de nouvelles pratiques financières ont vu progressivement le jour depuis la fin des années 90 et jusqu’à aujourd’hui. Les banques éthiques ont commencé à se développer proposant différents produits d’épargne solidaire. Les fonds d’investissements et les sociétés de gestion qui les dirigent, ont commencé à intégrer les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et Gouvernance) et à créer des fonds d’Investissement Socialement Responsable (ISR). Enfin, tout un chacun s’est vu offrir la possibilité de financer le projet de son choix grâce au crowdfunding (financement participatif).

Pourquoi Novafi ?

Novafi entend offrir une information riche et détaillée concernant les trois grands thèmes de cette nouvelle finance : l’Epargne Solidaire, l’Investissement Socialement Responsable et le Financement Participatif.  A cette fin, NovaFi met à disposition de ses utilisateurs  une base de données complète sur plus de 80 plateformes de crowdfunding, sur plus de 100 produits d’épargne solidaire et sur plus de 300 fonds ISR, des fiches pratiques, des articles décryptant l’actualité et les enjeux de la nouvelle finance. NovaFi reste convaincu que c’est en informant les épargnants que la finance prendra un tournant en phase avec les enjeux contemporains.