Retour

Les plateformes de crowdfunding françaises ont le vent en poupe

Investissements importants, rachats par de grands groupes… voilà ce qui rythme aujourd’hui l’actualité des plateformes de crowdfunding françaises : elles sont en phase de s’imposer comme des acteurs majeurs du paysage des Fintechs et notamment du financement alternatif pour les TPE et les PME. Lendix et le Groupe BEI (Banque Européenne d’Investissement) ; Crédit.fr et Tikehau Capital ; KissKissBankBank et La Banque Postale : voilà les principales associations grands groupes/ plateformes qui deviennent ou deviendront potentiellement des acteurs majeurs s’agissant du financement des PME en France ou à l’International, mais aussi de la recherche dans le domaine des Fintechs.

Des associations donnant-donnant

Du point de vue des plateformes de crowdfunding : l’investissement ou le rachat de ces plateformes ne les empêchent pas de garder leur autonomie et leur indépendance vis-à-vis de ces grands groupes. Au contraire, la démarche consiste avant tout à subvenir à leurs besoins financiers : KissKissBankBank se recapitalise grâce au rachat de La Banque Postale ; ou encore à leur permettre d’étendre leur champ d’activité : du point de vue de Crédit.fr, le rachat par Tikehau Capital leur permettra de développer une nouvelle gamme de classe d’actifs et ainsi toucher un nouveau public d’investisseurs, les institutionnels selon Thomas de Bourayne, CEO de Crédit.fr. En ce qui concerne la plateforme Lendix, il s’agit là d’un investissement d’envergure de la part du Groupe BEI à travers le Fonds Européen d’Investissement (FEI) : « Grâce à l’intervention du Groupe BEI, le fonds de co-investissement associé à la plateforme de prêt Lendix atteint une capacité de 90 millions d’euros » (Source : Le groupe BEI et Lendix s’associent pour accroître les financements aux entreprises françaises et européennes, 3/07/2017, Lendix).

Pour la plupart des grands groupes concernés, ces associations leurs permettront d’avoir un pied ancré dans le monde des Fintechs. Devenir un pionnier dans un domaine alliant digital et fintech : voilà l’objectif de La Banque Postale via son rachat de la plateforme KissKissBankBank, cette acquisition « s’inscrit dans la stratégie de développement digital de La Banque Postale » (Source : Communiqué de Presse « La Banque Postale annonce l’acquisition de KissKissBankBank & Co », La Banque Postale, 28/06/2017). Il s’agirait à terme, pour La Banque Postale, de créer un incubateur autour de la finance digitale, comme l’explique Lévy-Barouch, directeur adjoint de la stratégie et du développement de la banque.

Cette démarche est donc bénéfique pour les deux parties : « Ils nous amènent crédibilité et puissance, nous leur apportons une image rajeunie, disruptive et digitale. », voilà les mots de Vincent Ricordeau, CEO et PDG de KissKissBankBank qui peuvent s’appliquer ici à toutes les alliances/ investissements qui se sont récemment faits (source : La Banque Postale met la main sur le pionnier du crowdfunding KissKissBankBank, La Tribune, 28/06/2017).

Des alliances pour répondre à un nouveau besoin : le financement des PME par le financement participatif

Aujourd’hui, le financement des TPE et PME est un enjeu majeur pour les gouvernements, l’Europe et les grands groupes : ces derniers veulent tous faire partie de ce mouvement pionnier qui permettra aux PME et TPE de se financer de façon plus facile via les plateformes de financement participatif. C’est aussi pour cela que les alliances entre plateformes et grands groupes se multiplient : il s’agit donc de répondre à un problème d’actualité en utilisant des moyens nouveaux. « La Poste doit devenir le premier prêteur des TPE, selon Bruno Le Maire » comme l’a récemment titré le périodique La Tribune (03/07/2017) ; « Tikehau Capital acquiert Crédit.fr et étend son offre de financement aux TPE/PME » comme l’a titré le communiqué de presse de Tikehau Capital (29 /06/2017)… L’objectif principal est donc claire : permettre à des grands groupes qui se sont déjà imposés dans des domaines plus traditionnels de pouvoir devenir des incontournables dans le financement des PME/ TPE.

Cet enjeu est aussi très présent en Europe et se retrouve dans l’investissement massif qui a été fait par le Groupe BEI dans la plateforme de crowdfunding obligataire Lendix, en effet, l’action du fonds de co-investissement FEI par la plateforme Lendix sera avant tout dédié aux PME et TPE françaises, espagnoles et italiennes. Permettre à des plateformes françaises comme Lendix de s’imposer dans le paysage mondial des Fintech, « c’est le symbole même de l’Europe qui investit. » selon Bruno Le Maire (Source : Le groupe BEI et Lendix s’associent pour accroître les financements aux entreprises françaises et européennes, 3/07/2017, Lendix).

L’excellence française dans le domaine du financement participatif et bientôt dans celui des Fintechs est donc en bonne voie grâce à l’ensemble des alliances faites entre des grands groupes et des plateformes de crowdfunding. A terme, certaines ambitions seraient même de combiner les deux : la volonté de La Banque Postale est d’ailleurs de créer une plateforme de Fintechs française à l’aide de sa nouvelle acquisition, KissKissBankBank. Le financement des PME et TPE est lui aussi impulsé par ce nouveau mouvement, aussi bien à échelle nationale qu’européenne.


Retrouvez l’ensemble des plateformes de crowdfunding sur notre portail web.  Si vous voulez plus d’informations concernant le financement des PME via des plateformes de crowdfunding obligataire, consultez notre fiche pratique : « Crowdfunding obligataire : une nouvelle forme de financement pour les PME ».

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.