Retour

Paris, prochain leader de la finance verte avec Finance For Tomorrow

Le 13 juin dernier, Paris s’est encore un peu plus rapproché de son objectif de devenir un incontournable dans le domaine de la finance verte grâce à la création d’une nouvelle marque : Finance for Tomorrow. Créée par le Groupe Paris Europlace, elle a pour ambition de faire de Paris le prochain leader lorsqu’il s’agit d’investissement responsable et de finance verte.

 

Finance for Tomorrow, une initiative en continuité avec le projet de la COP21

Impulsée par la COP21, mais aussi par le nouveau slogan d’Emmanuel Macron « Make Our Planet Great Again », l’initiative Finance For Tomorrow a vu le jour dans le but principal d’optimiser les investissements en direction de l’économie verte. Les flux pour investir existent, il s’agit surtout de les réorienter pour qu’ils financent une nouvelle économie responsable, en adéquation avec l’environnement. Cette réorientation passe par exemple par le financement de Green Bonds, levier incontournable de cette nouvelle finance. Par conséquent : « Finance For Tomorrow se donne comme fil directeur « Shift the Trillions » pour démultiplier le changement d’échelle de la finance verte et durable déjà en cours » (Source : communiqué de presse Paris Europlace).

Philippe Zaouati, président de Finance for Tomorrow, explique d’ailleurs que cette marque est destinée « à rendre visible toute la puissance de l’écosystème français lié à l’investissement responsable et à la finance verte ».

Ce type d’initiative existait déjà sous un nom différent : « Paris Green & Sustainable Finance Initiative » (créée en 2016). Cependant, en créant cette nouvelle marque, Paris Europlace souhaite avant tout impulser une nouvelle démarche plus efficiente et ayant une image différente. Cette initiative est signe d’avenir durable et doit inciter la finance à miser dessus. Elle rassemble d’ailleurs déjà plus de 40 membres, dont les plus gros émetteurs au monde de Green Bonds tels que EDF, SNCF Réseaux, mais aussi la Banque de France, la Mairie de Paris ou encore BNP Paribas.

Source : http://www.novethic.fr/fileadmin/_processed_/csm_Finance-for-tomorow_0a3b9352ae.jpg

Il convient donc ici de faire de Paris « la capitale mondiale de la finance verte et durable », selon Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace.

Paris, un leader légitime face à ces nouveaux enjeux

Il s’agit là pour Paris de saisir une réelle opportunité, due notamment au contexte actuel. La sortie des Etats-Unis des Accords de Paris, impulsée par D. Trump, et le Brexit, lui permette d’utiliser cette fenêtre de tir pour se hisser en tant que leader dans le domaine de la finance verte, sans faire face à ses principaux concurrents. Ségolène Royale, Présidente de la COP21 et nouvelle ambassadrice de cette marque l’a d’ailleurs compris : « Dans la finance verte, il faut que Paris et la France soient des locomotives ».

En plus de ce contexte actuel favorable, la place de Paris peut être considérée comme « pionnière en matière d’investissement responsable et de finance durable », comme le déclare Gérard Mestrallet. Ainsi, entre 2013 et 2017, la valeur du marché français des Green, social et sustainability bonds a été multipliée par 7 pour passer de 1,86 MDS $ à 13,168 MDS $ (Source : Bloomberg). Cette forte augmentation est notamment due au Gouvernement français qui a lui-même émis des Green Bonds de 7 milliards d’euros ; mais aussi à d’importants acteurs du marché français (EDF, ENGIE, SNCF Réseaux). Cette augmentation permet d’ailleurs à la France de se hisser en première place au niveau européen lorsqu’il s’agit de l’émission des Green Bonds et en seconde position au niveau mondial (la Chine étant en première position).

Source : Dossier de presse Finance For Tomorrow de Paris Europlace

Les atouts de la place de Paris pour concilier finance et environnement

Au niveau légal, Paris a tous les avantages pour pouvoir accueillir une telle initiative. En effet, longtemps ancrée dans la tradition de promouvoir l’Environnement et le Développement Durable, de nombreuses lois et législations ont été mises en place pour créer un cadre favorable à ces initiatives. Ainsi, Paris a acquis de la crédibilité grâce à la COP21, mais aussi grâce au Grenelle II et à la LTECV (Loi de Transition Énergétique pour la Croissance Verte) et enfin grâce à la mise en place de différents labels tels que le label ISR ou TEEC.

Maintes fois, les atouts de la place de Paris ont donc été soulignés, que ce soit lors de la COP21 ou lors du 1er Climate Finance Day (2015), il est certifié que Paris détient : « un système financier robuste, un écosystème complet et une expertise de pointe reconnue au niveau international » (Source : communiqué de presse Paris Europlace).

Finance for Tomorrow augure donc un bel avenir pour la place de Paris lorsqu’il s’agit de s’imposer comme leader dans la finance verte. L’exemple le plus concret est l’accueil à Paris, ce mercredi 14 Juin 2017, de la troisième conférence annuelle des Green Bonds Principles, dont les deux premières éditions avaient été organisées à Londres, et ayant pour but d’annoncer cette même nouvelle initiative.

Pour en savoir plus sur les nouvelles initiatives de la Finance Verte et notamment les Green Bonds, n’hésitez pas à consulter notre article ou encore la page officielle de Finance For Tomorrow

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.