Retour

L’essentiel du crowdfunding en 2016

L’année 2016 est une année charnière pour le crowdfunding en France : nous assistons à une augmentation remarquable du nombre de projets  pour le financement participatif en don, le crowdlending et même le crowdequity qui a pris une place non négligeable dans le marché du crowdfunding. Ainsi, vu l’engouement des investisseurs pour ce nouveau type de financement, de nombreuses réformes ont été  mises en place afin de permettre la régularisation du crowdfunding et accompagner son développement.

Revenons donc sur les différents évènements qui ont marqué le crowdfunding en 2016 et qui ont ainsi accompagné son essor  en France.

 

De nombreux partenariats mis en place pour favoriser le développement du secteur

L’année écoulée a été marquée par l’arrivée de nouveaux acteurs, hormis les plateformes de financement participatif, dans le marché du crowdfunding. En effet, les banques ont réalisé l’importance de ce marché pour leur épargnant et ont décidé de participer à la consolidation du marché et satisfaire leurs clients qui manifestent de plus en plus un intérêt pour le financement de PME/TPE dont le taux d’intérêt sur les prêts est souvent plus intéressant que celui proposé dans les marchés financiers. En ce sens, la Société Générale s’est associée à Bulb in Town pour promouvoir l’économie locale via le financement des PME ; la banque digitale de la BNP a noué un partenariat avec la plateforme de financement participatif Credit.fr pour permettre aux épargnants de la banque en ligne d’investir dans des projets de TPE/PME. Nous pouvons encore citer l’alliance entre le Crédit Agricole et la plateforme de financement Miimosa pour le soutien aux agriculteurs, le partenariat entre WiSEED et les Business Angels des Grandes Écoles pour promouvoir les PME, l’union d’ulule et BGE, etc. Ces partenariats qui ont pour but d’encourager l’innovation et d’aider les startups françaises mettent en lumière l’ampleur que prend ce nouveau mode de financement en France et même à travers le monde.

Le lancement des premières boutiques et plateformes spécialisées dans la vente de produits issus du crowdfunding

Le financement des PME est une chose mais l’intégration des produits créés grâce à ce financement dans le marché en est une autre. Les plateformes de financement participatif ainsi que d’autres entrepreneurs attirés par ce nouveau marché ont constaté les problèmes que rencontrent les porteurs de projet et ont donc décidé de contribuer à la vente de produits issus du crowdfunding.

Alors, Ulule puis KissKissBankBank ont lancé les premiers espaces dédiés au crowdfunding. Ulule a lancé un espace de vente et de découverte physique situé dans le quartier du Marais à Paris qui permet aux particuliers de voir les objets issus du crowdfunding et de participer à des évènements liés au financement participatif. Quant à la plateforme KissKissBankBank, elle a décidé de lancer la « maison du crowdfunding » pour aider les porteurs de projet dans leur demande de financement et sensibiliser les épargnants à ce nouveau mode de financement.

En plus de ces concepts store mis en place par les plateformes de crowdfunding, Amazon, la start-up Fundy et bien d’autres plateformes se sont spécialisées dans la vente de produits issus du crowdfunding.

De nouvelles réformes

De nouvelles réformes pour régulariser et accompagner l’essor du crowdfunding en France ont été mises en place au cours de l’année 2016.

  • Le décret n° 2016-1453 relève le plafond de financement des projets et précise les conditions d’émissions de minibons (bons de caisse). Ainsi, les particuliers peuvent contribuer jusqu’à hauteur de 2000 euros pour les prêts avec intérêt et 5000 euros pour les prêts sans intérêt par projet.
  • Par ailleurs, afin de promouvoir l’investissement vert et impliquer le public dans le financement de la transition énergétique, l’Etat a mis en place le « label du financement participatif pour la croissance verte ».

    Retrouvez tous les articles sur les évènements qui ont marqué le marché du financement participatif en 2016

 

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.