Retour

Lancement des premiers contrats à impact social

Epargne solidaire | 01/12/2016

Les premiers contrats à impact social ont été signés ce 24 novembre en présence du Président de la République François Hollande. Lors de la signature des contrats, Martine Pinville, secrétaire d’Etat chargée de l’Economie Sociale et Solidaire a expliqué qu’il « ne s’agit pas d’agir en substitution des services publics mais de répondre à des besoins sociaux aujourd’hui non couverts ». En effet, les contrats à impact social sont la déclinaison française des « social impact bonds »; ils permettent le financement de programmes sociaux –  imaginés par des acteurs sociaux – par des investisseurs privés. Ces contrats aident les associations ou entreprises solidaires à réaliser des projets innovants qui génèrent des économies pour les pouvoirs publics.

Deux projets ont été retenus suite à l’appel de projets lancé en Mars par Martine Pinville : les projets proposés par l’Adie (Association pour le droit à l’initiative économique) et Impact Partenaires.

Garantir l’accès au microcrédit aux entrepreneurs en zones rurales

L’Adie est une association solidaire qui aide les personnes en difficulté d’insertion professionnelle à retrouver un emploi en leur permettant de créer leur entreprise par le biais de microcrédits. L’association veut étendre son champ d’action aux zones rurales qui sont souvent exclues géographiquement de leur système d’accompagnement. L’Adie va alors percevoir 1,3 million d’euros d’un groupement d’investisseurs (BNP Paribas, Caisse des dépôts, AG2R la Mondiale, Fondation Avril et Renault) pour pouvoir réaliser ce projet. Ce financement permettra ainsi à l’Adie de déployer ses activités en milieu rural, d’accompagner les entrepreneurs en milieu rural. Trois territoires sont ciblés par ce nouveau projet ; il s’agit des Alpes, des Pyrénées et de l’Ouest de la Bourgogne autour de Nevers. « Notre objectif est de financer et d’accompagner 500 personnes en trois ans et de créer de l’activité pour redynamiser les villages » souligne Céline Ponsero, responsable des partenariats privés au sein de l’Adie.

Accompagner la création de commerces dans les quartiers prioritaires

Le projet d’Impact Partenaires est de former et accompagner des entrepreneurs qui veulent créer des commerces dans des quartiers relevant de la politique de la ville, soit 1 292 quartiers où les commerces sont inexistants. Selon Mathieu Cornieti, président d’Impact Partenaires,  » dans ces territoires fragiles, il y a une vraie zone de chalandise et un bassin d’emploi »; ainsi, ce projet dont le coût est estimé à un million d’euros contribuera à la mise en place de commerces franchisés dans ces quartiers et donc, à la création de 1 000 à 1 500 emplois au bout de cinq ans.


Retrouvez l’entretien avec l’Adie sur Novafi

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.