Retour

Lancement d’Autolend: outil de répartition automatique des prêts

Le crowdfunding continue à innover et conforte sa position d’alternative aux financements traditionnels des banques.

En effet, Unilend, une plateforme de crowdfunding spécialisée dans les prêts aux PME vient d’annoncer le lancement d’Autolend, un outil de répartition automatique des prêts. Concrètement, grâce à cet outil, vous pourrez « formuler des offres de prêt sans avoir besoin de se connecter à la plateforme, selon des critères précis définis en amont ».

Il vous suffira donc de renseigner deux critères : le taux d’intérêt minimum que vous souhaitez obtenir et le montant que vous pouvez accorder pour chaque prêt. Vous pouvez également choisir de prendre en compte deux autres critères qui concernent la durée du prêt et le risque attribué au projet.

Selon Nicolas Lesur, le fondateur d’Unilend, ce nouvel outil répond à une demande des épargnants : « Les 10.000 prêteurs actifs d’Unilend ont des attentes différentes : certains souhaitent sélectionner projet par projet, d’autres ont envie de prêter leur argent aux petites entreprises sans y consacrer beaucoup de temps. »

Autolend permettra uniquement de formuler des offres de prêts sur les projets mis en ligne sur la plateforme. Selon Unilend, cette fonctionnalité pourra être désactivé à tout moment et chacun pourra continuer à choisir ses projets manuellement. Néanmoins, le gain de temps généré par Autolend est très intéressant pour les utilisateurs qui n’ont pas beaucoup de temps libre pour rechercher de nouveaux projets attractifs.

L’autre avantage de cet outil est la diversification ciblée des projets qui pourrait permettre aux utilisateurs de mieux répartir les risques liés au défaut de paiement d’une ou plusieurs entreprises. L’objectif est donc de sécuriser ses investissements tout en participant au financement des projets qui vous intéressent. D’autant plus que certains taux d’intérêts élevés cachent souvent des risques importants pour l’épargnant ; il est donc important, en crowdfunding comme en finance traditionnelle, de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier !


 

Pour en savoir plus, retrouvez :

  • Notre article sur les Fintechs
  • Notre article sur la fiscalité du crowdfunding
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.