Retour

Label TEEC : les auditeurs sont désormais connus

La ministre Ségolène Royal a dévoilé ce 2 mars le nom des deux sociétés en charge d’attribuer le label public Transition énergétique et écologique pour le climat (TEEC). Ces deux auditeurs seront le cabinet d’audit EY (anciennement Ernst & Young) et Novethic, la filiale du Groupe Caisse des dépôts. Les deux auditeurs sont donc dès aujourd’hui à même de recevoir les candidatures des investisseurs et des sociétés de gestion de portefeuille désireux de bénéficier du label TEEC.

En quoi consiste ce label TEEC ?

Ce label, issu des travaux de la conférence bancaire et financière de juin 2014, a pour objectif d’informer les épargnants afin que leurs investissements soient orientés en direction de la transition énergétique. L’ambition de ce label est de promouvoir l’excellence écologique française au niveau européen.

Ce label TEEC doit permettre aux fonds labellisés de se démarquer en tant que fonds responsables et respectueux de l’environnement. Il existe effectivement de très nombreux fonds et il est très difficile de s’y retrouver pour des néophytes de la finance. En créant ce label, le gouvernement désire générer des incitations à financer l’économie verte et à créer de nouveaux fonds verts. L’objectif sous-jacent à cela est que, devant un nombre plus conséquent de fonds responsables, les entreprises soient également contraintes d’être plus vigilantes concernant leur politique de Responsabilité Sociétale et leur empreinte environnementale.

Novethic, créateur d’un label ISR (Investissement Socialement Responsable) en 2009 et d’un label fonds vert en 2013, continue donc d’étendre son activité de labellisation. Le cabinet EY est quant à lui moins en pointe dans le domaine ISR mais possède des ressources très importantes pour atteindre les objectifs de ce label. Le fait qu’un groupe de l’importance d’EY s’intéresse aux problématiques de l’investissement responsable et de la transition énergétique est une bonne nouvelle. Acteur de dimension mondial, EY de par son action pourrait inciter d’autres groupes d’importance à s’intéresser aux problématiques de la transition énergétique.

La création du label TEEC, qui s’ajoute à la création récente du label public ISR et à l’initiative de Morningstar d’établir un score ESG pour tous les fonds d’investissement,  permettra de renforcer la crédibilité et la notoriété des fonds verts et responsables. La force publique ne sera pas de trop pour inciter le secteur financier à prêter davantage à l’économie réelle et l’économie verte. Les premières labellisations devraient avoir lieu au printemps 2016.


Pour en savoir plus, retrouvez :

Le communiqué du gouvernement 

Le plan de surveillance et de contrôle du label

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.