Retour

Comment investir son argent pour favoriser l’accès au logement ?

Le mal logement est une réalité en France !  Le 21ème rapport de la fondation Abbé Pierre souligne que 3,8 millions de personnes sont mal logées en France avec 141 500 de sans domicile et, 12 millions de personnes fragilisées par rapport au logement. D’année en année, la situation s’aggrave et il y a de plus en plus de personnes qui souffrent des conséquences de ce mal-logement et qui se retrouvent à la rue. En effet, le mal logement est un cercle vicieux qui affecte la santé, l’éducation et qui est ainsi un facteur d’aggravation de la précarité et des inégalités sociales. Hamid, par exemple, est un sans-abri qui souffre de plusieurs problèmes de santé tels que le diabète, une insuffisance respiratoire sévère, un problème de cœur et qui peine à trouver un endroit décent où se loger.

L’Etat et les collectivités locales ne peuvent pas à eux seuls répondre à ces problèmes même si on assiste à une progressive amélioration de la situation. La loi Alur (l’Accès au logement et un urbanisme rénové), adoptée en 2014, continue de voir ses décrets d’application publiés comme celui sur la prévention des expulsions locatives. D’autres projets suivent leur cours comme le “plan 40 000” qui a pour ambition la construction de 40 000 logements sociaux étudiants entre 2013 et 2017.

Cependant, dans un cadre budgétaire si contraint, les progrès ne restent que marginaux alors que le chômage et la précarité progressent dans une toute autre ampleur. La solidarité des particuliers est donc un des meilleurs moyens pour parvenir à solutionner le problème du mal-logement. Grâce à la nouvelle finance, il est désormais possible de financer des projets de rénovation de bâtiments, d’aider des particuliers à accéder à la propriété ou encore des associations humanitaires qui souffrent de la réduction de leur budget, etc.

Si vous souhaitez contribuer à l’amélioration de la situation de milliers d’individus, la nouvelle fiche pratique de Novafi vous aide à trouver l’investissement qui vous convient le mieux parmi les solutions qu’offre la nouvelle finance.  Les plateformes de crowdfunding vous permettront de savoir exactement dans quel projet vous investissez et de voir son impact sur l’amélioration de la situation de mal-logement en France. A travers un fonds ISR, vous pourrez également maximiser votre rendement financier tout en prenant en compte des critères extra-financiers tels que les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance). En ce sens, certains fonds décident de favoriser les entreprises solidaires qui luttent pour faciliter l’accès au logement aux personnes en difficulté. Enfin, grâce aux produits d’épargne solidaire vous pourrez faire fructifier votre argent tout en soutenant des projets à forte utilité sociale ou environnementale. C’est la dernière possibilité qu’offre la nouvelle finance pour vous permettre d’investir, à travers votre banque ou un plan d’épargne entreprise,  en soutenant l’accès au logement. Ainsi retrouvez l’ensemble de ces solutions dans cette fiche pratique !

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.