Retour

Les grands investisseurs demandent au G20 un plan climat

Epargne solidaire | 28/06/2019

La lettre ouverte des investisseurs  en vue de la réunion du G20 

Des groupes représentant 477 investisseurs et plus de 34.000 milliards de dollars d’actifs demandent aux gouvernements, via une lettre ouverte, des mesures urgentes contre le changement climatique, en vue de la réunion du G20 des plus grandes économies mondiales vendredi 28 et samedi 29 juin 2019 à Osaka au Japon.

La lettre ouverte des investisseurs a été signée par les sept partenaires fondateurs de The Investor Agenda, une initiative regroupant plusieurs centaines d’investisseurs dans le monde entier pour soutenir les objectifs de l’Accord de Paris sur le climat.

Ils exigent une étroite collaboration avec les gouvernements pour intégrer des scénarios climatiques en cohérence avec l’accord de Paris dans leurs cadres politiques et leurs trajectoires de transition énergétique. 

Cette collaboration leur est indispensable pour leurs décisions en matière de planification à long terme et d’allocation d’actifs : « il y a un écart d’ambition (qui) préoccupe grandement les investisseurs et doit être résolu de toute urgence ». 

Cette lettre ouverte vient donc rappeler les objectifs fixés lors de l’accord de Paris en 2015 de limiter la hausse de la température moyenne dans le monde nettement en dessous de 2°C d’ici 2100 par rapport aux niveaux préindustriels. Ils ont également convenu de poursuivre les efforts afin de limiter la hausse à 1,5°C, ce qui permettrait de réduire les risques et les conséquences du changement climatique.

La lettre stipule également que l’inaction aura un coût. Selon un panel de scientifiques soutenu par l’ONU, limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C aurait un coût bien moindre comparé au coût de l’inaction. 

 

Limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C, où en est-on?

A ce jour, les politiques mettent le monde sur la voie d’une augmentation d’au moins 3°C d’ici la fin du siècle.

Une étude du Climate Action Tracker, un ensemble d’organisations européennes de recherche, a montré que seuls cinq pays sur un panel de 32 ont des objectifs conformes à une hausse de température de 2°C fixée comme limite absolue par l’Accord de Paris. il s’agit de : Éthiopie, Inde, Philippines, Costa Rica, Maroc

 

Le système de notation de l’étude du Climate Action Tracker classifie les pays dans 6 catégories:

  • modèle (les efforts sont encore plus ambitieux que l’objectif de l’Accord de Paris)
  • Compatible avec l’accord de Paris (1,5%)
  • Compatible avec les objectifs de la conférence de Copenhague de 2009
  • Insuffisant – de 2 à 3°
  • Très insuffisant – de 3 à 4°
  • Très insuffisant – plus de 4°

 

 

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

Nous utilisons sur ce site certains cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, d'autres cookies permettant d'améliorer votre expérience sur notre site, ou qui nous sont utiles pour vous proposer de la publicité ciblée adaptée à vos centres d'intérêts ainsi qu'à réaliser des statistiques. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies. En savoir plus

Accepter