Retour

Focus sur « Epargnons le climat »

Epargne solidaire | 03/02/2016

Novafi s’attache à présenter de manière exhaustive l’univers de la nouvelle finance, mais également à susciter l’intérêt des épargnants encore indécis. Il est primordial pour Novafi que l’épargnant réalise l’importance que peut avoir son épargne sur diverses thématiques. Une thématique nous concerne tous de facto : l’environnement. Dans cette optique, une initiative récente a retenu notre attention.  Elle se nomme « Epargnons le climat », elle est lancée par la Nef, une société financière en phase de devenir une banque éthique, et Energie Partagée, une association finançant des projets citoyens grâce à son outil d’investissement : Energie Partagée Investissement. Cette initiation tente de réunir réunir un million d’euros, destiné à la transition énergétique. Pour y participer, d’un côté, Energie Partagée propose la souscription à des parts de son capital et de l’autre, la Nef offre la possibilité d’offrir un compte à terme « Epargnons le climat ».

Une initiative pour l’environnement

Le but de cette initiative est de mettre l’épargne citoyenne directement au profit de la transition énergétique. Non seulement, il implique que les épargnants prennent connaissance de l’utilisation traditionnelle de leur argent, mais il permet à ces derniers de prendre conscience de l’impact qu’ils peuvent avoir en utilisant leurs économies d’une manière différente. Les projets financés peuvent être, entre autres, la construction d’éoliennes, de panneaux solaires ou bien des logements écoresponsables.

Deux produits d’épargne au choix

« Epargnons le climat » s’adresse à plusieurs types d’épargnants. En effet, l’initiative concerne à la fois :

  • L’épargnant qui ne souhaite pas prendre trop de risque, avec un rendement modéré mais qui désire avoir un impact positif important sur le climat. Il choisira le livret à terme. Les rendements se situent entre 1,25% et 1,55%. Ce profil relève davantage du court/moyen terme avec un placement allant d’1 à 7 ans.
  • L’épargnant qui désire faire fructifier son épargne avec un rendement plus élevé (autour de 4%), mais en conservant un impact positif important sur l’environnement. Il choisira les actions non cotées, qui sont un investissement plus risqué. Ce profil est davantage de long terme puisque les fonds sont placés durant 10 ans.

De cette manière, « Epargnons le climat » suscite l’intérêt de tout épargnant concerné par la transition énergétique.

Quel fonctionnement ? Quels impacts ?

Le fonctionnement de cette initiative est relativement simple. Un entrepreneur désire créer un projet d’énergie renouvelable en phase avec la transition énergétique. Toutefois, il ne dispose pas de suffisamment de fonds propres pour atteindre le seuil de confiance bancaire (celui à partir duquel une banque accepte de prêter). C’est le moment où intervient Energie Partagée. Le fonds d’investissement de l’association complète les fonds propres manquants grâce à l’argent de ses actionnaires. Le projet de l’entrepreneur atteint désormais le seuil de confiance bancaire. Dès lors, la Nef est en mesure de prêter le reste de l’argent nécessaire à la réalisation du projet. Le projet peut donc voir le jour. Selon sa nature, le projet contribue à l’économie solidaire et sociale et à la transition énergétique  grâce aux trois effets suivants :

  • Il permet de réduire les gaz à effets de serre de manière conséquente, ou d’économiser une quantité importante d’énergie.
  • Il soutient l’économie et la production d’énergie locale, cela permet l’autonomie énergétique de territoires.
  • Il favorise la création d’emplois locaux non délocalisables.

Retrouvez également sur Novafi :

– La fiche produit du compte à terme de la Nef « Epargnons le climat ».

– La fiche produit des actions non cotées Energie Partagée Investissement.

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.