Retour

Financement participatif : 18 mois et déjà 1,75 million de participants

Une croissance de 100% au premier semestre 2015

Le financement participatif autrement appelé « crowdfunding » (financement par la foule) continue sa croissance accélérée. L’association pour le financement participatif en France (la FPF) a publié son baromètre du crowdfunding en France pour le premier semestre 2015. Durant cette période, les 51 plateformes couvertes par l’étude ont collécté 113,2 millions d’euros, soit deux fois plus que sur la même période de 2014.

La FPF a réalisé son baromètre auprès de 22 plateformes de dons, 12 plateformes d’investissement et 20 plateformes de prêt.Ces dernières enregistrent la plus forte croissance, avec une hausse des fonds collectés de 128% à 85.2 millions d’euros. La mise en place en 2014 d’un statut d’intermédiaire en financement participatif a conduit à la création de nombreuses plateformes de prêt. Dans le même temps la faiblesse persistante des taux d’intérêt a poussé les épargnants à chercher des placements plus rémunérateurs que le livret A ou les placements offerts par les banques.

La création d’un autre statut, celui de conseiller en investissement participatif, a quant à lui profité aux plateformes d’investissement. Les volumes collectés sur ce segment ont progressé de 150% à 24.3 millions d’euros, devenant ainsi la seconde source de financement participatif au premier semestre 2015.
Le financement participatif sous forme de dons progresse lui aussi mais dans une moindre mesure, avec 23.7 millions collectés, soit +24%

750 000 financeurs supplémentaires

C’est l’autre bonne nouvelle du baromètre FPF : le nombre de financeurs a augmenté de 750 000 personnes au premier semestre 2015. Au total depuis 2014, 1,75 millions de personnes ont soutenu financièrement un projet sur une plateforme de crowdfunding.

Financement Participatif France a profité de la publication de ce baromètre encourageant pour formuler 15 propositions destinées à consolider le développement du secteur en France. L’une des propositions phare est la suppression du montant maximum de 1 000 € par projet et par personne.

Lien vers le baromètre FPF

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter