Retour

Bilan 2015 du financement participatif en France

L’association Financement Participatif France révèle en ce vendredi 12 février son baromètre du crowdfunding en 2015. Si le crowdfunding dans son ensemble se porte bien, ce baromètre dévoile d’autres tendances particulièrement intéressantes. Explications.

Le Financement Participatif continue son ascension

Si des inquiétudes subsistaient quant à la santé réelle du financement participatif en France, celles-ci ont été définitivement dispersées. Les fonds collectés par les plateformes de crowdfunding ont presque été multipliés par deux, entre l’année 2014 et 2015. Alors que 152 millions d’euros étaient récoltés en 2014, l’année 2015 a enregistré une récolte de 296,8 millions d’euros.

Ces fonds ont permis de financer 17 775 porteurs de projets, que ce soit par le don, le prêt ou l’investissement en capital. Les projets financés ont encore été d’une grande diversité : culturels, environnementaux, commerciaux, start-up, humanitaires… Ce résultat est d’autant plus satisfaisant que les conditions d’accès aux financements bancaires se durcissent pour les TPE-PME. Le crowdfunding a donc été un recours très important pour ces acteurs décisifs de l’économie.

Si 61% des campagnes de dons ont été couronnées de succès, 94% des compagnes via d’autres modes de financement ont atteint leurs objectifs de récoltes. Pas moins de 2,3 millions de particuliers financeurs ont été au rendez-vous ! Au sein même du financement participatif, le rapport publié aujourd’hui permet de voir se dessiner certaines tendances. Les différentes formes de crowdfunding ont en effet évolué différemment.

Une disparité importante dans les modes de financement

Les montants récoltés en 2015 par les différents modes de crowdfunding sont les suivants :

  • Don : 50,2 millions d’euros
  • Prêt : 196,3 millions d’euros (dont 130 millions d’euros pour Prêt d’Union qui se positionne à part parmi les plateformes de crowdfunding)
  • Investissement en capital : 50,3 millions d’euros

Les chiffres de ce baromètre du crowdfunding cachent des dynamiques hétérogènes. Quand l’investissement en capital et le prêt progressait respectivement de 98% et de 122%, le don voyait ses fonds récoltés croitre d’uniquement 31%. Le constat est frappant. Le crowdfunding en France se tourne de plus en plus vers les formes rémunératrices du crowdfunding : le prêt et l’investissement en action, c’est à dire l’épargne participative. Ce n’est pas MyMajorCompany qui dira le contraire. En effet, le pionnier du crowdfunding français, distancé par Ulule ou KissKissBankBank, a annoncé qu’il allait jeter l’éponge. Le don est effectivement en perte de vitesse puisque Ulule et KissKissBankBank n’ont enregistré qu’une progression de 18% du nombre de projets financés.

chart - copie 2

L’autre tendance importante de ce baromètre du crowdfunding en 2015, c’est la croissance importante du crowdfunding immobilier. Si l’investissement en capital a presque doublé ses fonds collectés, il le doit en grande partie au financement de petits promoteurs immobiliers  qui a progressé de manière spectaculaire : sur les 20 millions d’euros récoltés par Anaxago, les trois quarts étaient à destination de projets immobiliers.

Ces tendances montrent bien que le financement participatif a encore de nombreux défis à relever. Les plateformes de dons doivent parvenir à mobiliser au delà du cercle familial ou amical des porteurs  de projet. Les nombreuses plateformes de prêt ou d’investissement en capital risquent de se livrer une bataille sans merci pour attirer toujours davantage d’épargnants. Dans ce contexte concurrentiel, les partenariats avec les acteurs traditionnels de la finance, riches en clients potentiels pour le crowdfunding, seront un enjeux majeur. Enfin ce baromètre du crowdfunding 2015 nous montre bien que le financement participatif français est encore un marché jeune, où rapprochements et disparitions de plateformes risquent de se succéder dans les prochaines années.


Pour en savoir plus, retrouvez :

– Notre article sur le crowdfunding immobilier.

– Notre fiche pratique Comment investir dans le crowdfunding.

– L’article du Monde sur MyMajorCompany

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.