Retour

Comment investir en crowdfunding : mode d’emploi

Vous souhaitez soutenir un projet grâce au financement participatif ou crowdfunding ? NovaFi vous propose son mode d’emploi, en fonction des différentes formes de crowdfunding.

Le don (les plateformes de don)

  1. Choisissez le projet que vous désirez financer en fonction des différentes caractéristiques que celui-ci présente : Cause défendue, montant du don, originalité du projet, zone géographique, porteur du projet…
  2. Lorsque vous avez choisi votre projet, vous devez désormais choisir et enregistrer le montant de votre don. Le montant minimum se situe dans la majorité des cas entre 1 et 5 euros. La plateforme va ensuite vous inviter à créer un compte et à rentrer vos informations de paiement sur une page sécurisée.
  3. Quels moyens de paiement ?
    • Carte de crédit, débit direct (sofort, Giropay) : Le soutien est débité immédiatement mais n’est versé au porteur de projet qu’une fois l’intégralité du montant minimum requis réuni. Les fonds sont remboursés sur demande si le montant minimum n’est pas réuni. Les cartes acceptées sont généralement : Carte Bleue, Carte Visa, Carte MasterCard.  Le montant maximum par carte bancaire se situe généralement à 2500 euros.
    • PayPal : Ce moyen de paiement requiert un compte PayPal à la fois pour le donateur et pour le porteur de projet. Le compte n’est débité que si le projet atteint le montant minimum requis.
    • Chèque : Ce moyen de paiement n’est pas disponible pour toutes les plateformes. Il est parfois utilisé pour les montants conséquents. L’ordre du chèque est au porteur de projet. Une confirmation écrite est demandée dans ce cas. Le montant est pris en compte à réception du chèque et remis au porteur de projet une fois que la collecte de fonds est accomplie. Si la somme minimum n’est pas réunie, le chèque n’est pas encaissé et est détruit.
  4. Il est possible d’annuler sa contribution en se rendant sur votre profil sur la plateforme. Vous pouvez de même, augmenter votre contribution.
  5. Une fois les fonds réunis, vous pouvez suivre l’évolution du projet grâce à des newsletters du porteur de projet ou de la plateforme. Des fils d’actualités peuvent également être mis en place.
  6. Enfin, lorsque le projet a abouti, vous pouvez bénéficier de contreparties suivant la formule à laquelle vous avez souscrit et le montant de votre don. Cette contrepartie peut prendre la forme de cadeaux en nature (CD, DVD, places de concerts, livres ou goodies liés au projet) ou bien une partie des recettes du projet sous formes de royalties. A ce moment vous serez en relation directe avec le porteur de projet. La plateforme ne fait que mettre en relation, financeur et porteur de projet.

Prêt avec ou sans intérêt (Plateformes avec intérêts, plateformes sans intérêts)

  1. Contrairement au don, il faut généralement s’inscrire sur la plateforme avant de pouvoir sélectionner le projet ou avoir accès à tous les détails. Pour cela, vous devez rentrer vos informations personnelles (nom, prénom, téléphone, adresse email)
  2. Après confirmation de l’authenticité de votre adresse email, la plateforme vous demande généralement 3 pièces justificatives : RIB, photocopie de pièce d’identité et justificatif de domicile. Ces pièces peuvent être communiquées par téléchargement, mail, fax ou voie postale.
  3. Une fois ces pièces authentifiées, vous pouvez créditer votre compte sur la plateforme. Les moyens de paiement disponibles varient selon les plateformes mais sont souvent les mêmes que présentés plus haut. Vous indiquez le montant à créditer : il se situe entre 10 euros et 2500 euros. Toutefois, certaines plateformes n’acceptent que des versements de 250 euros maximum.
  4. Votre portemonnaie virtuel alimenté, sélectionnez un projet suivant la rémunération souhaitée, les montants recherchés, la durée prévue de l’investissement etc… Deux procédés peuvent ensuite exister :
    • La plateforme et le porteur de projet fixent la rémunération
    • Un système d’enchères est mis en place. Vous devez proposer la rémunération souhaitée. Le porteur de projet choisira ensuite les offres qui lui conviennent le mieux. Si vous exigez trop, vous risquez de ne pas être retenu, mais exiger trop peu pourrait rendre votre investissement insuffisamment rentable par rapport aux risques.
  5. Il est recommandé de diversifier ces investissements en plusieurs projets afin de répartir les risques (les œufs dans le même panier, vous voyez ?).
  6. Vous suivez la levée des fonds. Dès lors que la somme nécessaire à la réalisation du projet  est récoltée, vous recevez un contrat de prêt ou un contrat de souscription à des obligations. Dès que vous avez signé le contrat, le prêt est effectif. Notez que certaines plateformes proposent des assurances pour vous prévenir de certains risques (décès du porteur de projet, faillite de sous-traitant).
  7. Que se passe-t-il ensuite ? Suivant les projets et les plateformes vous recevez un remboursement mensuel, trimestriel ou annuel qui correspond aux intérêts et à une partie du capital investi. Vous recevez également des nouvelles de l’avancement du projet. Si vous voulez vous retirer, il est généralement impossible de le faire une fois le contrat de prêt signé. Il existe parfois des marchés secondaires où vous pouvez tenter de revendre vos obligations, si vous avez prêté par ce biais.
  8. Dès que le projet est fini, vous recevez vos derniers remboursements sur votre compte de la plateforme. Vous pouvez ensuite vous verser l’argent sur votre compte personnel. Certaines plateformes vous remboursent directement sur votre compte, d’autres vous proposent de réinvestir vos fonds dans d’autres projets.

Investissement en capital (les plateformes de CrowdEquity)

  1. La première étape consiste à s’inscrire sur la plateforme (email, mot de passe). Cette étape vous autorise à accéder aux détails des projets et vous offre la possibilité de remplir vos données personnelles. Certaines plateformes proposent de s’inscrire directement via votre compte LinkedIn. Certaines plateformes qui souhaitent créer des communautés d’investisseurs demandent parfois plus de détails dans le profil afin de mieux connaître les compétences de ses utilisateurs.
  2. La 2ème étape est généralement celle où il faut compléter exhaustivement son profil. A cette étape, il est courant d’indiquer son âge (supérieur à 18ans), identité, situation patrimoniale, habitudes d’investissement, attestation de domicile et pièce d’identité. Dans le même temps, vous avez accès à l’ensemble des projets présents sur la plateforme ainsi qu’à l’intégralité des informations nécessaires pour investir :
    • Présentation de la société : l’équipe, l’activité, le marché et les perspectives de développement
    • Le projet : le montant, durée de l’investissement.
  3. Vous choisissez ensuite un projet à financer. Vos fonds sont transférés vers un teneur de compte tiers certifié par l’AMF (Autorité des Marchés Financiers). 3 modes de paiement sont disponibles : Virements, Carte bancaire et chèques. Si les fonds réunis par le projet sont insuffisant (<75%), l’intégralité des fonds vous est restitué.
  4. La société reçoit les fonds. La plupart des plateformes proposent des interfaces de suivi du projet et d’échange en temps réels avec les dirigeants de l’entreprise.
  5. Comment gérer votre investissement ? Tout dépend de votre degré d’implication. Vous devenez actionnaire. Vous serez donc informé du développement de l’entreprise et de ses orientations stratégiques. Ces clauses sont statutaires, les plateformes exigent la plupart du temps ce type d’obligation de la part des entreprises.
  6. Quels avantages fiscaux ? Ce type de financement participatif permet de bénéficier d’avantages fiscaux. Vous retrouverez tous ces avantages sur notre fiche pratique sur la fiscalité
  7. Par ailleurs, en Janvier 2016, Fortunéo et SmartAngels ont noué un partenariat ce qui permet aux épargnants d’inscrire gratuitement les actions acquises sur la plateforme de crowdfunding à leurs PEA ou PEA-PME. En résumé : vous pouvez faire du crowdfunding grâce à votre PEA.

Pour en savoir plus, retrouver nos fiches pratiques :

La fiscalité du crowdfunding

Les formes du crowdfunding

Crowdfunding immobilier

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.