Retour

Comment votre épargne peut-elle soutenir l’agriculture ?

Depuis plusieurs années, les agriculteurs font face à des contraintes majeures lorsqu’ils souhaitent financer un projet. En effet, d‘une part les revenus moyens dans le secteur agricole restent faibles et les porteurs de projets manquent donc de fonds propres. En 2013 par exemple, 40% des agriculteurs percevaient un salaire inférieur au SMIC. D’autre part, les banques rechignent généralement à prêter de l’argent dans un secteur fragilisé, si l’apport est jugé insuffisant. La lourdeur accrue des dossiers de demande de financement décourage également un bon nombre d’agriculteurs désireux de réaliser un projet.

Ainsi, le secteur agricole peine à se développer et maintenir beaucoup d’activités alors qu’un nombre croissant de particuliers recentrent leur consommation autour de produits frais et locaux. La nouvelle finance apparaît donc comme une solution de financement alternatif et qui permet à des particuliers de faire fructifier leur épargne tout en ayant un impact positif sur l’activité du secteur agricole et le développement de produits du terroir. Alors si vous aussi êtes un consom’acteur en quête de produits frais et que vous souhaitez soutenir l’agriculture, Novafi vous présente les différents produits qui répondront à vos attentes.

Les plateformes de crowdfunding dédiées au financement de l’agriculture

Dans l’élan de croissance du marché du financement participatif, plusieurs plateformes exclusivement dédiées à l’agriculture et l’alimentation ont été créées. Elles vous permettent de savoir exactement dans quel projet vous investissez et d’avoir un impact positif direct sur l’agriculture dans votre région ou au niveau national. Si vous souhaitez avoir recours au crowdfunding, vous pouvez choisir le type de financement qui vous convient le mieux. Le financement peut se faire sous forme de dons, de prêt, ou de souscription de titres vous permettant ainsi  de vous impliquer, plus ou moins, dans un projet qui vous tient à cœur.

Grâce à MiiMOSA, par exemple,  vous pouvez désormais faire des dons, avec ou sans contrepartie, qui contribueront au développement de l’agriculture dans votre région. MiiMOSA désire aider les agriculteurs qui peinent à trouver le financement pour leur projet afin de compléter l’accompagnement de l’Europe, de l’Etat et des banques qui, souvent, s’avèrent insuffisants pour les petits producteurs. Lancée fin 2014, elle a déjà accompagné plus de 300 projets et collecté 1,5 millions d’euros. Par exemple, vous pouvez grâce à la plateforme soutenir des projets biologiques tel que le Pot’à’Jo, lancé par Romain afin de permettre, initialement à son fils Jolan puis au plus de familles possible, de consommer des légumes sains.

Vous pouvez également à travers les plateformes françaises de financement participatif aider à réduire la famine ou la malnutrition dans le monde et contribuer au développement de l’agriculture spécialement dans les pays en voie de développement. Par exemple, grâce à Blue Bees,vous avez la possibilité de soutenir des projets en France, au Népal, au Togo et dans d’autres régions du monde. A travers cette plateforme, Thomas a pu obtenir le financement nécessaire pour reconstruire le Népal par la Permaculture et Aimée a pu réaliser son rêve de contribuer au développement durable du Togo.

Ces plateformes ont un impact majeur et direct sur le développement de l’agriculture en permettant à des projets qui font la promotion de produits bio ou qui permettent de cultiver la terre en l’endommageant moins,  de voir le jour.

Investir dans l’agriculture avec l’ISR

L’investissement Socialement Responsable consiste à maximiser votre rendement tout en  intégrant de façon transparente des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les décisions d’investissement. Certains fonds favorisent donc le financement d’activités agricoles pour promouvoir une alimentation plus saine ou aider la recherche de solutions pour une production agricole plus respectueuse de l’environnement. Le fond Parvest Smart Food de la BNP par exemple est centré sur l’amélioration de la qualité de l’alimentation au niveau mondial. Il investit dans des entreprises du secteur alimentaire qui intègrent dans leur stratégie la résolution de problèmes critiques, tels que la réduction des déchets alimentaires, la nécessité d’une alimentation de meilleure qualité, le recyclage des déchets, la diminution des émissions de CO2.

L’épargne solidaire au service de l’agriculture

L’épargne solidaire s’adresse à tous ceux qui veulent donner du sens à leur argent, c’est-à-dire faire fructifier leur argent en y introduisant une dimension sociale et solidaire. Vous pouvez décider de placer votre argent dans des produits solidaires pour soutenir la biodiversité et lutter contre la fragilités des agriculteurs. Ainsi, Terres de Liens décide de soutenir la sauvegarde des territoires ruraux par la reconstruction d’un maillage d’activités et de liens sociaux qui redonnent vie aux campagnes.  Elle permet l’acquisition de terres et de fermes qui vont sortir définitivement du marché spéculatif et seront assurées d’être maintenues à long terme dans leur vocation agricole afin d’accueillir de nouveaux agriculteurs aux pratiques agricoles respectueuses des sols et de l’environnement.

L’agriculture dans les pays en voie de développement se fonde sur des méthodes traditionnelles à l’aide d’outils qui ont un impact négatif sur l’environnement et un faible rendement. Certains organismes comme la SIDI, ont comme objectif de soutenir des zones rurales pour assurer le développement de l’agriculture et leur assurer un bon rendement financier.

La nouvelle finance vous donne ainsi la possibilité de faire fructifier votre épargne tout en soutenant des projets agricoles et du terroir, qui promeuvent une alimentation saine avec un impact moindre sur l’environnement, et favoriser le développement de certains pays dont l’économie se fonde principalement sur la manne verte.


Retrouvez les plateformes de crowdfunding, les fonds ISR et le produits d’épargne solidaire qui promeuvent l’agriculture.

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.