Retour

Comment devenir mécène grâce au crowdfunding ?

Depuis quelques années, le crowdfunding se renouvelle et ne se limite plus uniquement au financement de projets personnels ou professionnels.

Grâce au financement participatif, tout le monde peut désormais devenir mécène et contribuer à sauver des lieux du patrimoine historique, artistique et scientifique français. L’objectif est donc de conserver ce qui fait la beauté et l’authenticité de la France ou tout simplement les choses que vous avez toujours connu et que vous ne voulez pas voir disparaître. Le meilleur exemple est l’église du village où vous avez grandi ou encore le château que vous contempliez dans votre enfance en vous faisant la promesse de l’acheter quand vous deviendriez riche. 

Pour cela, il vous suffit de faire un don sur une plateforme de crowdfunding ou bien directement sur le site internet de l’organisme qui souhaite préserver l’œuvre ou l’édifice qui vous intéresse ; comme par exemple un musée ou une association. Ce don donne droit, la plupart du temps, à une contrepartie en nature qui est proportionnelle au montant que vous avez donné. Outre le côté sentimental, devenir mécène permet également des déductions fiscales importantes et de nombreux avantages en nature.

Par exemple, si vous aviez fait un don de 30€ au théâtre Montansier de Versailles, vous auriez, après déduction fiscale, déboursé uniquement 10€ tout en gagnant 2 places pour un pièce jouée dans ce théâtre. On vous aurait même donné un surnom qui correspond au montant de votre don, le votre aurait été « fou du roi ».

Alors, si vous souhaitez devenir mécène et contribuer à la préservation du patrimoine culturel français, NovaFi vous aide à trouver le projet qui vous convient.

Les plateformes de crowdfunding dédiées à la conservation du patrimoine

Tout d’abord, les plateformes généralistes de crowdfunding ont, pour la plupart, déjà financé des projets liés au mécénat participatif. En effet, la plateforme Ulule a permis le financement de 31 projets liés au patrimoine en 2015. C’est la plateforme généraliste la plus active dans ce domaine, notamment grâce à un partenariat avec la Fondation du Patrimoine qui a lancé 12 campagnes de crowdfunding sur cette plateforme. 

D’autres plateformes ont soutenu ce genre d’initiative comme par exemple Kickstarter, KissKissBankBank ou MyMajorCompany, même si le nombre de campagnes ainsi que les sommes collectées sont relativement moins importantes que sur Ulule.

Il existe également des plateformes spécialisées dans le mécénat participatif, les deux plus importantes sont Dartagnans et Culture Time.

La plateforme Dartagnans vous permettra de participer à la rénovation d’un édifice tel qu’une Abbaye, un château ou encore à l’acquisition et la restauration d’un tableau.

Culture Time est davantage tournée vers des projets liés au monde du spectacle et de la scène. En effet, si vous voulez soutenir un festival de musique, un opéra ou bien un ballet, cette plateforme est faite pour vous.

Néanmoins,  ces deux plateformes sont susceptibles de mettre en ligne des projets de toute sorte à condition qu’ils soient éligibles au mécénat.

Les collectes de fonds hors plateformes

Les musées et autres organisations associatives développent également des collectes de fonds sur le même principe mais sans passer par des plateformes de crowdfunding.

Par exemple, le musée du Louvre a lancé une opération « tous mécènes ! » afin de pouvoir acheter ou restaurer des œuvres de la collection appartenant à la Marquise de Pompadour. C’est un immense succès. Pour faire l’acquisition de l’ « Amour » de Saly, sculpture classée Trésor National, le Louvre a récolté plus de 670 000€ auprès de 4 300 donateurs. 

Vous pouvez également faire un don à un projet de sauvegarde du patrimoine sur le site de la Fondation du Patrimoine qui a lancé son opération « don en 1-clic ». Depuis le 1er janvier 2013, cette opération a permis de collecter plus de 1,3 million d’euros dans des projets près de chez vous.

Les institutions culturelles se lance dans le crowdfunding

Hormis le Louvre, d’autres grandes institutions ont récolté des fonds dans le cadre du crowdfunding.

La Bibliothèque Nationale de France (BnF) fait régulièrement appel à la générosité du grand public afin d’acquérir des livres anciens détenus par des collectionneurs privés. Le musée d’Orsay a également restauré l’Atelier du peintre, œuvre de Gustave Courbet grâce aux dons de mécènes 2.0 sur la plateforme Ulule.

Enfin, le Panthéon a rénové sa façade et son dôme en soumettant son projet sur la plateforme MyMajorCompany.

Le crowdfunding permet donc de démocratiser et de rajeunir le mécénat, jusqu’alors réservé à une élite plutôt aisée, tout en permettant de sauver le patrimoine culturel français qui est d’une richesse exceptionnelle. C’est également devenu un outil de financement indispensable pour toutes les institutions culturelles, même pour des musées tels que le Louvre ou le musée d’Orsay.


Pour en savoir plus, retrouvez:

  • Le site “tous mécènes!” du Louvre
  • Le reportage de France 2 sur le crowdfunding dans le patrimoine
  • le site internet de la Fondation du Patrimoine
Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.