Retour

Le FGIF : un soutien croissant à l’entreprenariat féminin

Epargne solidaire | 05/04/2016

Le Fonds de garantie pour la création, la reprise, le développement d’entreprise à l’initiative des femmes (FGIF) a publié ses résultats pour 2015 et affiche une croissance toujours soutenue. Piloté par la Direction Générale de la cohésion sociale – Service des droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes et géré par France Active, le FGIF est un dispositif national dédié aux femmes qui créent, reprennent ou développent des entreprises. Il leur permet de réaliser leur projet entreprenarial grâce à une expertise financière gratuite ainsi qu’une garantie sur un prêt bancaire pouvant aller jusqu’à 70% du montant emprunté.

Un engouement croissant pour l’entreprenariat féminin

En 2015, le fonds a en effet connu une croissance de son activité. 2074 femmes ont été accompagnées dans leur projet et 56 millions d’euros ont été mobilisés, une hausse de 12% par rapport à 2014. Le plafond de garantie de prêt a même été augmenté de 27 000 à 45 000 euros en septembre 2015. De plus en plus de femmes ont donc recours à ce dispositif et ce majoritairement pour créer une entreprise. Plus de 80% de ces projets sont un succès à l’image de Superproducteur, une entreprise créée par Pauline Bignon à tout juste 30 ans, qui propose des bocaux de produits salés artisanaux à la vente en ligne et en épiceries fines.  Le soutien du fonds a permis de financer les premiers stocks et d’anticiper les besoins en fonds de roulement. Les bocaux sont aujourd’hui distribués sur le site internet et dans plus de 80 épiceries fines en France, en Belgique et au Luxembourg et la jeune entrepreneuse à l’ambition d’étoffer prochainement sa gamme et le nombre de points de vente.

Ainsi, la finance solidaire en faveur de l’entreprenariat féminin se développe en France. Elle prend aussi la forme d’épargne solidaire avec les clubs d’investissements CLEFE et de plateformes de crowdfunding comme MyAnnona qui finance les projets de femmes entrepreneures grâce à des prêteurs qui seront rémunérés sous forme de contreparties non financières dans le cadre d’un don ou sous forme d’intérêts dans le cadre d’un prêt.


Pour en savoir plus, retrouvez :

Les produits vous permettant de soutenir l’entreprenariat féminin.

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.