Retour

Interview d’Energie Partagée

Epargne solidaire | 04/11/2016

Energie Partagée Investissement: Soutenir des projets citoyens avec votre épargne

Novafi participe à la semaine de la finance solidaire, en partenariat avec Finansol pour vous éclairer sur l’usage des fonds alloués à l’épargne solidaire. Nous publions chaque jour l’interview d’un bénéficiaire – associations, porteurs de projet, entreprise de l’économie sociale ou solidaire –  situé en France ou dans les pays en développement.

Aujourd’hui nous allons à la rencontre d’Énergie Partagée qui promeut la transition énergétique en France. Découvrons comment l’épargne solidaire contribue à la réalisation des projets soutenus par l’association.

1)     Pouvez-vous nous présenter votre association

Énergie Partagée, créée en 2009, a pour objectif de soutenir l’émergence de projets d’énergies renouvelables qui sont portés collectivement par des citoyens dans les territoires français. Il peut donc s’agir de projets de production d’énergies solaires, hydrauliques, éoliennes ou autres qui sont menés et contrôlés par des citoyens.

Notre mouvement comprend deux outils principaux :

  • L’association qui se charge d’accompagner les projets et de donner aux collectivités les outils nécessaires pour les mener à bien. Aussi, l’association se charge de sensibiliser le plus de citoyens possibles pour amorcer ces projets
  • L’outil financier qui permet de collecter l’épargne citoyenne sous forme d’actions- à partir de cent euros l’action. Cet argent collecté est donc investi dans de multiples projets

A ce jour Energie Partagée Investissement a collecté près de 12 millions d’euros auprès de plus de 4 500 actionnaires qui ont contribué à la réalisation de plus de 26 projets.

 2)     Comment collectez-vous les fonds nécessaires pour financer les projets ?

Contrairement aux plateformes de financement participatif qui permettent de mettre en relation des porteurs de projets et des épargnants, Energie Partagée prend directement des parts au capital des projets. En nous impliquant en fonds propres, nous allons conditionner la réalisation du projet, piloter le projet aux côtés des initiateurs et nous assurer du respect de la charte Énergie Partagée.

Par ailleurs,  l’argent investi sur Énergie Partagée n’est pas dédié à un projet. Si vous investissez 100 euros dans Energie Partagée, l’argent sera réparti à l’ensemble des projets. Ainsi, la rentabilité de votre portefeuille ne dépendra pas d’un projet, ce qui contribue à une réduction sensible des risques.

3)     Qu’est-ce que la charte Énergie Partagée ?

La Charte Énergie Partagée garantit que le projet restera à nos yeux citoyens. Le projet doit être maîtrisé par les citoyens, il doit porter des valeurs écologiques, respecter une démarche démocratique et de transparence dans la gouvernance (1 personne = 1 voix). Aussi, l’ancrage local du projet qui  permet de garantir l’intérêt du territoire est un élément clé de la charte.

4)     Qu’entendez-vous par « projet citoyen » ?

Un projet citoyen est un projet de production d’énergie renouvelable qui s’ouvre aux citoyens et aux collectivités. Ce projet doit respecter la Charte Énergie Partagée : il doit donc être ancré localement et faire participer les acteurs, les citoyens et les collectivités du territoire dans lequel il est implanté dans l’intérêt local. L’objectif du projet ne doit pas se limiter à la rentabilité financière.

Toutefois, ces projets citoyens doivent tenir la route. Énergie Partagée applique des critères de sélection et de financement de projets basés sur leur robustesse technico-économique dans la durée. Ces projets citoyens sont tous viables économiquement et doivent permettre une rentabilité à long terme, notamment pour rétribuer les actionnaires.

5)     Que pensez-vous qu’Énergie Partagée apporte à l’épargnant

Énergie Partagée se fixe pour objectif une valorisation de 4% par an (dès lors que les actions sont détenues plus de 10 ans) pour ses actionnaires.  Pour autant, les épargnants qui investissent sont tout autant preneurs des « dividendes écologiques et économique » puisque leur placement contribue directement au dynamisme des territoires et à la lutte contre le changement climatique. Nos actionnaires rejoignent une communauté d’épargnants qui ont décidé de ne pas laisser leur argent à la banque mais d’en faire un levier pour tracer la voie d’une transition énergétique en France.

6)     Exemples de projets soutenus par Énergie partagée

  • Atout Vent

Le projet Atout Vent, implanté sur les communes de Saint Georges des Gardes, la Chapelle-Rousselin et Trémentine dans le Maine-et-Loire, a été initié en 2010 par les  populations locales qui n’acceptaient pas la mise en place d’un projet éolien s’il n’était pas géré par les citoyens et les collectivités. L’association Atout Vent en Chemillois a donc fait appel à Energie Partagée pour apporter un complément d’investissement citoyen pour financer ce parc de 5 éoliennes dans le Maine-et-Loire. Ils ont ainsi pu collecter l’argent nécessaire pour lancer le projet « La Jacterie » ; 380 personnes sont devenues actionnaires du projet au sein de la SAS La Jacterie

Investissement : 100 000 euros                     Installation : 5 éoliennes d’une puissance de 2,5 MW

Production : 23 000 MWh /an

  • LUCISOL

LUCISOL, comme « LUberon CItoyen SOlaire/SOlidaire », est une entreprise dédiée à la production d’énergies renouvelables. L’originalité du projet repose sur le partage des investissements, des bénéfices et de la gouvernance de l’entreprise avec les habitants de la localité. Le premier projet qui a vu le jour est « LUCISOL 104 » qui a consisté à construire une centrale photovoltaïque sur les toits de la société LSB La Salle Blanche d’une surface de 1400 m² à Apt, dans le Lubéron. En moins d’un an, 104 sociétaires ont adhéré au projet et le financement nécessaire a été réuni. L’électricité ainsi produite permettra de répondre aux besoins du territoire.

Investissement : 386 000 €                            Surface couverte : 1400 m², 768 panneaux

Production : 250 MWh/an                            Impact Climat : 32 tonnes d’équivalent CO2 évitées/an

 

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.