Retour

Le crowdfunding en plein essor à Madagascar

Depuis son avènement aux Etats Unis en 2007, le crowdfunding a permis la réalisation de projets originaux, innovants, créatifs. C’est aussi un moyen de rassembler les communautés autour d’une idéologie commune, de faire preuve de solidarité et d’entraide. Le crowdfunding n’est alors pas juste un moyen de garantir le financement de projets mais aussi une façon de renforcer les liens d’une communauté, donner la chance à tout un chacun de pouvoir exprimer son talent. En ce sens, des entrepreneurs malgaches ont décidé de créer des plateformes de crowdfunding afin de promouvoir l’entrepreneuriat en Afrique.

En effet, Fanjava, première plateforme malgache lancée en 2016, a pour but de faire financer des projets d’entrepreneurs malgaches mais aussi  africains par les communautés situés un peu partout dans le monde; il s’agit de donner aux talents africains l’occasion d’aller au-delà des barrières sociales afin de parvenir à réaliser leurs projets et contribuer au développement de leur continent. Cette entreprise malgache propose des offres adaptées à tout type de porteur de projet qu’il s’agisse d’un entrepreneur ou d’une association : Fanjava Soa pour les demandes de financement des associations œuvrant pour l’Afrique, Fanjava Entrepreneurs pour soutenir les porteurs de projet innovant africains, Fanjava invest et Fanjava Network, pour rassembler les entrepreneurs africains du monde entier ainsi que les investisseurs africains et investisseurs intéressés par les perspectives de développement en Afrique. Fanjava a donc pour but de montrer aux entrepreneurs malgaches –aussi à tout africain- qu’il est temps de se mobiliser pour le financement de projets africains, et ainsi promouvoir le développement de l’Afrique par les Africains.

Par ailleurs, une autre plateforme malgache Kapital Plus-Plus vient d’être créée, en partenariat avec la banque BNI Madagascar, pour aider les entrepreneurs à trouver le financement nécessaire auprès d’investisseurs. «Nous sommes partis du constat que l’accès au financement  reste un problème pour les entrepreneurs à Madagascar. Il s’agit d’une solution alternative pour soutenir les investissements. La collaboration  avec la BNI vise à sécuriser les financements obtenus» explique Christian Rasoarahona, président de Kapital Plus-Plus. La plateforme souhaite soutenir le développement de certains secteurs d’activités à Madagascar tels que l’agroalimentaire, les nouvelles technologies, les industries, les énergies renouvelables, l’artisanat, l’élevage, avec l’aide de la banque BNI qui  accompagnera les porteurs de projet dans le lancement de leur activité.

Ces plateformes amorcent le développement du crowdfunding à Madagascar mais surtout en Afrique où certainement l’entraide communautaire et le déploiement de nouvelles technologies permettront l’essor d’un important marché du crowdfunding.


Découvrez où trouver les produits issus du financement participatif

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.