Retour

Comment choisir son placement ISR ?

L’investissement socialement responsable (ISR) permet, au travers des critères ESG (environnementaux, sociaux, gouvernance), de prendre en compte certains aspects du risque et de la pérennité des investissements. Les entreprises ayant un score ESG élevé sont donc à différents égards, moins sujettes à certains risques que des entreprises sans politique sociale et environnementale interne.

Il est donc logique de voir que le monde de l’investissement commence à faire une place de plus en plus importante à l’ISR et aux critères ESG . Ils sont davantage pris en compte même pour les fonds qui ne sont pas labelisés ISR. NovaFi vous propose de découvrir les différentes approches de l’ISR afin de vous aider à différencier les fonds et à mieux choisir vos placements.

Les différentes approches de l’ISR

Avant de choisir d’investir une partie de vos économies dans un fonds ISR, il est très important de savoir quelle est sa philosophie ainsi que sa manière de fonctionner. Il existe différentes approches selon les fonds que vous souhaitez sélectionner.

  • L’approche « Best-in-class »

L’approche la plus répandue en France est l’approche « Best-in-class ». Dans cet optique, le fonds investit dans tous les secteurs d’activité en choisissant les entreprises ayant le score ESG le plus élevé dans chaque secteur. Il peut également choisir, indépendamment du secteur, les entreprises ayant le score ESG le plus élevé : c’est ce que l’on appelle l’approche « Best-in-universe ». Le fonds Parvest Sustainable Bond Euro de BNP Paribas met en œuvre l’approche « best-in-class » en privilégiant par exemple les entreprises qui adoptent un comportement responsable et qui favorisent le développement durable dans leur secteur d’activité.

  • L’approche exclusive

L’approche exclusive est également très répandue notamment dans les fonds anglo-saxons. Elle se divise en deux principales composantes. Tout d’abord, les fonds peuvent choisir d’exclure les entreprises ne respectant pas les normes et conventions internationales : c’est l’exclusion normative. L’autre composante concerne l’exclusion sectorielle. Le gérant de fonds peut alors décider de ne pas investir dans des secteurs d’activité comme par exemple le secteur du tabac, de la pornographie ou encore des armes. Par exemple, le fonds Epargne Ethique Actions d’Ecofi intègre des critères ESG et exclut les émetteurs les moins bien notés en ISR ou faisant l’objet de fortes controverses. Le fonds n’investit pas dans les entreprises qui produisent ou commercialisent des armes de guerre.  

  • Les approches complémentaires

D’autres approches peuvent également être envisagées. Les deux principales approches sont l’activisme actionnarial et l’approche thématique. La première consistent à investir dans des entreprises puis exercer son droit de vote afin d’exiger une politique de responsabilité sociale ou environnementale plus prononcée. L’approche thématique inclue uniquement des entreprises ayant des pratiques plus responsables dans certains domaines ; notamment celui du développement durable. Par exemple, le fonds Fructi Actions Environnement de Mirova propose une approche thématique en investissant dans des sociétés délivrant principalement des solutions visant à répondre aux problèmes environnementaux.

La prise en compte des critères ESG

Lorsque vous prenez la décision de placer votre argent dans un fonds ISR, vous devez vous penchez sur la manière dont le fonds intègre les critères ESG. Vous devez de même définir quelles sont les causes (écologie, parité homme/femme…) qui sont les plus importantes à vos yeux.

Pour vous aider dans ce choix, vous disposez de nombreuses sources d’informations qui peuvent parfois paraître très floues. NovaFi vous aide à y voir plus clair grâce à son moteur de recherche par thématique et la publication de l’ensemble des documents des fonds ISR mis à la disposition du public au fur et mesure de leur parution (rapports mensuels, documents commerciaux, rapports extra financiers, code de transparence..).

Le code de transparence et le rapport extra-financier

Si vous avez toujours des doutes sur le fonds ISR qui vous convient, vous pouvez vous renseigner sur le code transparence de chaque fonds afin de choisir celui qui correspond le mieux à vos attentes.

En effet, les fonds labélisés ISR ont l’obligation de publier un code de transparence afin de permettre aux épargnants de mieux comprendre leur politique ainsi que leurs pratiques ESG concernant les entreprises qu’ils financent.

De plus, ces fonds doivent également mettre à disposition du public un rapport extra-financier qui contient les impacts sociaux et environnementaux de leurs activités. Ces impacts sont mesurés en fonction des objectifs que le fonds se donne sur des critères précis. Par exemple, le fonds Maif Investissement Responsable Europe de BNP investit majoritairement dans des entreprises dont l’empreinte carbone est, en moyenne, inférieure de 14,6% à celle des autres entreprises. En effet, 47% de leur portefeuille bénéficie d’une notation extra-financière positive et les 53% restants ont une notation neutre. Lorsque les codes de transparence et le rapport extra financier sont publiés par les sociétés de gestion, Novafi les récupère pour les mettre à disposition de l’utilisateur du portail.


Pour en savoir plus, retrouvez:

Share on FacebookShare on Google+Share on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.